lundi 31 mai 2010

Un peu de science-fiction...

Et pour de vrai en plus !
Avenir Numérique est maintenant l'imprimeur de 2 revues trimestrielles de science-fiction supplémentaires, ce qui nous en fait donc 4 !!!
4 périodiques tirés en noir recto-verso, et faconnés en dos carré collé.
Ces tirages de 150 à 300 ex. montrent une fois encore notre capacité à assumer tous les travaux de micro-édition.

Etre force de proposition

fait aussi gagner des marchés...

Ainsi le service diversité de L'Oréal vient de nous confier la réalisation d'un document présentant l'état des parités dans le personnel de L'Oréal.

Le boulot en lui même est basique : 1 brochure piquée et 1 petit nuancier de 13 feuillets.
Mais, le côté original du document est un pur "truc" de fab :
Pour joindre le nuancier à la brochure je fais un des feuillets de la brochure plus long, je le découpe à la forme de manière à ce qu'il serve de premier élément d'attache du nuancier. Une microperforation liant toujours la brochure et le nuancier. Ainsi les deux éléments sont solidaires pour la remise aux destinataires, puis chacun peut les séparer pour son usage quotidien...
Le nuancier est quant à lui fixé avec une vis métallique.

Ca sera super joli je pense, bientôt des photos du produit fini...

jeudi 27 mai 2010

C'est toujours plaisant...

de voir des "monstres" du métier nous donner du boulot.

Ainsi, nous venons de réaliser pour la seconde fois des dossiers de présentation pour Mohn Média France. Il s'agit de petits supports wire'o standards qui leur servent lors de leurs présentations commerciales.

Il est très amusant de constater que cette boite, qui peut produire en 1 seconde ce que nous produisons en 1 mois, vient chez Avenir Numérique...

Pour ceux qui ne connaissent pas, Mohn Média France est sans doute le plus gros et surtout le meilleur "rotativiste" d'Europe. Ils sont juste MONSTRUEUX en termes de taille, qualité des boulots, compétences, parc machines, etc.

Par ailleurs, je vous recommande la vidéo qui se trouve sur leur page d'accueil. Pour vous donner une idée, sachez juste que les 81 pompiers que l'on voit sur la vidéo travaillent chez eux en interne.

mercredi 26 mai 2010

Les formats courants

Suite à un cas très récent d'arrachage de cheveux avec une cliente, on s'est dit qu'il pourrait être profitable de faire un petit rappel sur les formats courants des documents et comment il faut les formuler.

Tout d'abord l'orientation, il y a peu de choix...
A la française, aussi nommé : portrait
A l'italienne, ou paysage.

Les formats ouverts / fermés.
Comme le nom l'indique, il s'agit dans le cas d'un dépliant ou d'une brochure de la distinction entre le format déplié ou non du document.
Ainsi, une brochure format fini A4 (210x297 mms) à l'italienne aura un format ouvert de 210x594 mms (297 x 2).

Enfin, les formats courants en tant que tels sont approximativement
A0 : 80x120 cms
A1 : 60x80 cms
A2 : 40x60 cms
A3 : 30x40 cms
A4 : 21x30 cms (précisément : 210x297 mms)
A5 : 15x21 cms
A6 : 10x15 cms

Se rajoutent à cela les format B, C, D et E qui ont chacun leurs utilisations spécifiques (enveloppes notamment)

Mais comment a-t-on défini ces formats me direz-vous ?
Grâce au format A0 qui mesure exactement 841 × 1189 mms. Cela lui fait une superficie de ... 1 m² !!!
On peut également agrémenter le raisonnement de formules mathématiques comme ca :

En espérant que cela aidera certain(e)s d'entre vous à comprendre ce que je leur raconte dans mes devis et réciproquement ;)

lundi 17 mai 2010

De la constance d'un tirage






Les éditions Ragage viennent une fois de plus de nous renouveler leur confiance pour "retirer" une dizaine de livres différents.

La particularité de l'opération venait du fait qu'il s'agissait de retirages en toute petites quantités mais devant, évidemment, présenter les mêmes qualités de couleur que lors des précédentes éditions.

Une seule chose à dire : Mission accomplie !

Nous vous annonçons d'ailleurs avec beaucoup de fierté que Ragage Editeur vient de nous accorder un contrat d'un an pour l'édition de tous ses travaux photos.

vendredi 14 mai 2010

Notre rencontre avec Antoine Gaillard, créateur de graphiline.com

Nous avons eu la chance d'être invités en janvier dernier sur le salon Intergraphic, qui s'affirme comme le lieu de valorisation des nouveaux usages et solutions appliqués aux Arts Graphiques.

Alors, nous y étions évidemment pour célébrer la signature de notre nouvelle presse numérique (RICOH Pro C900), mais également pour rencontrer Antoine Gaillard, créateur de graphiline, LE quotidien online des Arts Graphiques.

Et une rencontre enrichissante avec M. Gaillard, ça donne ça

jeudi 13 mai 2010

Vous avez dit réactivité ?

Un cabinet d'architectes de nos clients a répondu à un appel d'offres pour la construction d'un hôtel (si j'ai bien compris).
Ils sont venus au bureau nous apporter leurs fichiers le mercredi après-midi.
Notre mission : livrer le vendredi matin dans le 92, 14 panneaux en PVC expansé format 80x120 cms, imprimés et laminés brillant...
La première difficulté était de savoir comment imprimer directement sur du PVC... La solution : la table à plat. En l'occurence nous travaillons sur une table OCE Arizona.
Seconde difficulté : livrer dans les délais.

Vous auriez du voir la tête du contrôleur dans le TGV quand je suis revenu de Strasbourg le jeudi soir !

Bilan de l'opération, client livré dans les délais, client ravi, et une belle journée sous la pluie à Strasbourg.

Imprim'Vert




Nous avons choisi de ne pas reconduire notre labellisation Imprim'Vert...

Pour ceux qui ne connaissant pas, Imprim'Vert est un label décerné la chambre de commerce. Il atteste (du moins en théorie) de l'attention portée par l'imprimeur au retraitement de ces déchets.
Dans le cas particulier de l'imprimerie numérique, c'est simple. Obligés de remettre nos consommables machine aux constructeurs pour en avoir des neufs, il n'y a qu'à donner le papier à un organisme comme Paprec ou TER.
Par la suite, stocker les bons d'enlèvement nous permet d'attester de notre action.

MAIS, car il y en a un, ce qui m'amène à remettre en cause le système, c'est l'absence totale de contrôle.
Pour avoir le label il y a un an, il m'a suffi de 2 coups de fil, d'un petit entretien de 15 minutes et d'un chèque d'environ 300 €. Puis plus de son, plus d'images pendant un an. Et là, la Chambre m'a demandé un nouveau chèque pour proroger mon label.
Eh bien, je suis désolé, mais si personne ne contrôle personne, quelle est la valeur d'un tel label ? A mon sens, nulle pour le moment.

En conséquence nous continuerons bien évidemment à faire le plus attention possible à nos déchets, à trier tout ce que nous pouvons, mais je ne vois pas l'intérêt de nous enorgueillir d'un petit macaron obtenu de cette façon.

Et le papier qui augmente encore...

Il est étonnant de voir les répercussions du tremblement de terre qui s'est produit au Chili il y a quelques mois...

Les usines chiliennes qui représentent tout de même quasiment 9% d'un marché assez tendu, étaient toutes dans la zone frappée de plein fouet par le séisme.
Moralité : les usines sont à l'arrêt...
Moralité bis : trop de demande, pas assez d'offre.

La mécanique est dès lors bien connue, et les prix qui ont augmenté suivant les papetiers d'entre 3 et 8 % il y a 6 semaines risquent de monter encore d'environ 10% (source graphiline)

La question pour nous sera donc, comment sera perçue une nouvelle hausse de nos prix de vente, alors même que nous sommes déjà dans une situation ultra-concurrentielle où beaucoup de confrères vendent à perte...

Skopik

Avenir Numérique a été choisi une nouvelle fois pour réaliser le plan SKOPIK de la ville de Paris. Si nous avions déjà fait les éditions 1, 2 et 4 ; nous attendons toujours que Franck nous explique pourquoi le 3 nous est passé sous le nez...

Plan grand format en 64x90 cms, quadri recto/verso en couché 100 g. celui ci est tiré à 30 000 ex. pour le compte de l'agence d'édition parisienne Blue Savannah.
La contrainte réelle de ce travail est le pliage. En effet, en format fini, le plan mesure seulement 10x20 cms environ. Le problème est donc de trouver quelqu'un qui sache plier ce genre de choses. Heureusement, nos amis de chez Pliage Services font des merveilles pour ce genre de pliages spécifiques.

On ne l'attendait plus... Et pourtant !

Avec l'emménagement dans nos nouveaux bureaux jolis, nous en avons profité pour faire venir notre nouvelle machine de production :
Une Pro C 900 ?
Mékeskecé ?
C'est CA :




La dernière génération de presse numérique de chez Ricoh tout bêtement.
Elle nous permettra principalement d'imprimer plus rapidement les travaux en fort grammage. La machine a en effet la particularité d'imprimer à la même vitesse en 100 ou en 300 grammes.

Son fonctionnement est assez ingénieux et lui permet d'avoir une belle constance dans le tirage. Tout est expliqué

Pour la gloire, précisons que nous sommes les premiers imprimeurs industriels en Europe à nous équiper de cette machine. A notre connaissance, deux autres machines identiques sont en cours d'installation en France...

De nouveaux locaux !!!

Après 18 mois que l'on pourrait qualifier d'acrobatiques nous venons enfin de trouver les locaux de nos rêves :
265 m² à Colombes.

L'histoire nous donne la chance de reprendre les locaux d'un ancien très grand pro des arts graphiques.
M. Nebbou, qui il y a près d'un demi siècle réalisait les étiquettes métallisées des flacons de parfum.

On va essayer d'être à la hauteur !