mardi 13 juillet 2010

A propos des papiers couchés

Très souvent vous nous demandez "du papier glacé", et par réflexe nous vous répondons "du couché". Invariablement, nous avons le même retour : Gné ???

Donc, ca suffit ! Avenir Numérique vous explique, presque en avant première ce qu'est un papier couché !

Pour faire très simple, disons que ce l'on appelle dans le civil, le papier glacé est en réalité un papier couché, brillant pour être précis.
Ce petit texte ne concerne que les couché modernes, en effet ce sont ceux que l'on utiliser communément en imprimerie offset et numérique (si vous voulez vraiment des détails sur les couchés légers, ultralégers, lourds ou autres je vous ferai un autre article).

Voilà le principe :

Tous les papier sont constitués de fibres de bois entrelacées et de cellulose pour les papiers avec bois (malin le nom !) et de cellulose uniquement pour les papiers appelés logiquement sans bois.

La pâte à papier provenant des arbres est raffinée de manière à obtenir des fibres auxquelles on ajoute des agents divers : liants, papier recyclé et différents machins chimiques.
Le tout une fois mélangé est alors calandré (cad lissé), et dernière étape on peut alors apporter les finitions. Comme le couchage.

Le couchage consiste à déposer sur l'âme de papier réalisée à l'étape précédente de 1 à 3 couches de produits variés : des minéraux principalement, des pigments, des liants (latex), des colorants, etc. Le tout en quantité et de manière variable en fonction du rendu que l'on veut.
Le couchage a donc pour résultat d'homogénéiser la surface du papier, de le lisser (bouchant les trous), de le rendre plus ou moins brillant etc.

Le papier sort alors de machine sous forme de bobines énormes qui sont ensuite selon les cas coupées pour en faire les feuilles que vous connaissez et voyez chez nous ou reconditionnées en plus petites bobines manipulables (cf les photos en dessous)

On pourra préciser néanmoins le cas à part des couchés chrome comme le splendorlux de Fedrigoni ou le Chromolux plus connu qui ont des procédés de fabrication très spécifiques avec des cylindres chromés dans les machines de production.

Voici 2 jolis exemples de GROSSES bobines de papier

Oh la belle bobine !

Facile à manipuler !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire