mercredi 29 septembre 2010

Minable...

Oui vous allez encore me dire que je râle, mais bon, faut quand même pas abuser !

L'enseigne de grande distribution Leclerc est en train de nous prendre pour des débiles !!!

Et voici pourquoi : M.E. Leclerc annonce avec fracas que maintenant on arrête les bêtises et la promo papier pour les supermarchés de la marque.
Ainsi, Leclerc va arrêter d'être un méchant pollueur qui mange des arbres et sera désormais un gentil promoteur via Internet....

A mon humble avis : ARGH !
Que voilà un vilain pipeau...

Attardons un peu sur les différentes implications de l'idée :

1 - Economiquement pour Leclerc : Evidemment, sur ce plan là, et pour eux c'est bonheur. Plus de papier, de livreur, d'imprimeur, de faconnier, etc.
Pour les sous-traitants : ce que les imprimeurs vont perdre, les fournisseurs de bande passante vont en récupérer une petite partie, mais je suis bien convaincu que l'addition sera nettement moins lourde pour Leclerc.
Notez que je ne pleure pas du tout pour les divers sous-traitants car sur ce point nous ne sommes pas propriétaires de nos marchés, nos clients sont quand même libres d'imprimer ou mailer.

2 - Economiquement pour le "consommateur" : c'est-à-dire pour TOI camarade lecteur, ca sera tout de suite moins rigolo. En effet, là ou nous n'avions qu'à prendre le bon de promo tout joliment imprimé et déposé dans notre boîte aux lettres, nous devrons désormais l'imprimer avec notre petite imprimante de maison (ou au bureau, merci pour l'employeur sponsor de Leclerc). Ce sont donc les clients de Leclerc qui paieront désormais le droit de payer à la caisse de Leclerc en imprimant les dites promos, pour par exemple les ramettes de papier et les cartouches d'encre pour imprimer les promos...

3 - En termes relationnels je trouve ca nul aussi, car toi le pauvre qui n'a pas Internet et qui ne peut donc pas lire ce blog, ben tu ne pourras non plus imprimer ta promotion du jour et tu continueras à aller faire tes courses chez le hard discounter...

4 - Ecologiquement (j'ai gardé le meilleur pour la fin, mais je ne sais même pas par ou commencer).
Je ne vais revenir une nouvelle fois sur l'aspect écologiquement positif du papier (entretien des forêts, retraitement des déchets de bois, etc.) ; je vais en revanche me poser la question de l'impact écologique de M. ou Mme Toulemonde qui imprime sur son imprimante Lexmark premier prix, puis qui jette sa cartouche vide dans sa poubelle de ville, avant de changer d'imprimante tous les 6 mois car ces imprimantes coutent quasiment moins cher que leurs cartouches et ne sont pas d'une fiabilité à toute épreuve. En comparaison, nous les imprimeurs, qui sommes quasiment tous imprim'vert, donc qui pouvons prouver que nous retraitons nos rejets : encres, consommables, liquides, chiffons ; que rejettons-nous vraiment en comparaison ?
N'oublions pas non plus l'électricité : quelque chose me dit que le coût énergétique d'une feuille chez un imprimeur et chez un particulier n'est pas tout à fait le même...
Pensons également au cout de la fabrication, du conditionnement du transport du papier et des cartouches d'encre et du papier d'un particulier, par rapport à nous imprimeurs qui faisons des achats de gros (pour faire simple une palette cube n'a pas de macule pour emballer par 500 feuilles)

Comble de l'ironie, que peut-on dire d'un magasin qui propose 365 jours / an des produits exotiques (fruits notamment). Quel est le coût de ce genre de pratiques ?

BREF, vous l'avez compris comme moi, ceci n'est qu'un faux nez pour cacher....
Une bête opération de réduction des coûts.
Je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis même pas surpris d'une telle mesquinerie.

Du coup, si vous entendez parler de l'opération : Zéro Prospectus du nom hautement rusé qu'ils ont choisi, n'hésitez pas à éclairer la lanterne de vos auditeurs et brillez en société en disant, vous aussi, du mal de la grande distribution !

mardi 28 septembre 2010

Pourquoi il ne faut pas traiter son texte sous Photoshop

Comme très souvent, nous venons d'imprimer des fichiers traité sous photoshop.
Evidemment derrière, nous prenons un missile du client car... "le texte il est pas beau".

Normal, Einstein !

Faisons un petit tour des 4 logiciels principaux que nous utilisons tous :

1 - Photoshop. Comme son nom ne semble pas l'indiquer, ce logiciel est destiné au traitement d'images, et de photos. C'est-à-dire que Photoshop doit vous servir à modifier vos images, et uniquement à cela.
En effet, Photoshop fonctionne avec des pixels. En d'autres termes, chaque image que l'on voit est composé de tout petits carrés qui juxtaposés ou superposés forment l'image.
Mais ces petits carrés bien que très petits n'en sont pas moins carrés... Moralité, sur une jolie typo avec un arrondi, les petits carrés apparaissent forcément. Même si on ne les distingue pas du premier coup d'oeil, leur présence physique suffit à provoquer une impression de "pas net" dans la typo.
Pour preuve : prenez une typo photoshop et agrandissez à 400 %. Que voit-on ? Des pixels...

2 - Illustrator. Là aussi, et à la surprise générale, ce logiciel est un logiciel d'illustration !!!
Son fonctionnement en découle, il ne traite pas des pixels mais des vecteurs mathématiques. Ce qui revient à dire que quelque soit l'agrandissement appliqué sur le document, les courbes resteront toujours parfaitement lisses.
Ce logiciel doit vous servir à réaliser des dessins qui resteront parfaitement propres quelque soit le traitement appliqué en agrandissement.

3 et 4 - Indesign / Xpress : ces 2 logiciels ne sont pas capables de réaliser ce que font Photoshop et/ou Illustrator, Ils n'ont pour seule vocation que de mettre en place vos différents blocs dans le document final, et d'insérer les textes. Là aussi c'est une histoire de code informatique.

En résumé sur, par exemple, une plaquette entreprise.
on traite les éléments visuels photos sous photoshop, les logos et autres pictos sous illustrator, et on réimporte ensuite le tout sous Indesign ou Xpress avant de faire son pdf.

Et à ce moment là : MAGIE, le fichier n'aura pas de souci sur les typos...

Allez, hop hop hop !
On remonte son fichier proprement !

L'audience du blog d'Avenir Numérique

est train surprenante.
Nous savions que notre réputation nous précédait en tous lieux, mais à ce point là !!

Voyez d'ou proviennent nos lecteurs à ce jour :
France
États-Unis
Algérie
Maroc
Émirats arabes unis
Belgique
Haïti
Suisse
Russie

La France, la Suisse et la Belgique je comprends, mais Haïti ???
Que les haïtiens lèvent la main et prennent contact avec nous pour nous expliquer !

A bientôt j'espère

dimanche 26 septembre 2010

Idée géniale dans le monde des médias Internet

Voilà une superbe façon d'optimiser un espace publicitaire.
C'est bête comme chou, donc c'est génial.

Je vous laisse apprécier...

samedi 25 septembre 2010

Effrayant, et pourtant

Regardez ca à partir de la 60ème minute...
Avant c'est juste effrayant...

http://www.scientology.org/david-miscavige/completion-of-the-golden-age-of-knowledge.html

Ben, moi leur atelier, il me fait quand même violemment rêver.
Sans dire comme eux que c'est le plus gros du monde, c'est en tous cas le plus gros que j'ai vu de ma vie...

Quel dommage qu'il soit orienté à de telles fins ...

jeudi 23 septembre 2010

Une autre imprimante étonnante

Je trouve ca beaucoup plus poétique et joli que la version Légo !

La qualité de service n'est pas une vertu universelle....

Avenir Numérique vient d'en avoir un exemple remarquable.

Avec nos presses numériques, nous sommes contraints de souscrire des contrats d'entretien car nous ne sommes pas habilités à réaliser toutes les manipulations de réparation.

Ainsi, Océ qui commercialise une de nos machines vient de nous gratifier du superbe coup de prestidigitation suivant :

Hier soir une technicien appelle à 17 h pour convenir d'une rendez-vous à 8h30 le lendemain matin.
J'arrive à 6h30, car comme je vous le disais précédemment, nous ne manquons pas d'activité.
Le brave homme arrive me dit-on à 8h00.
Il trouve porte close (on m'a toujours dit de ne pas laisser mes portes ouvertes quand je ne contrôle pas l'entrée).
Il patiente donc une heure dans sa voiture en téléphonant à sa responsable tous les quarts d'heure pour prendre des instructions.
A 8h30, je pars prendre un café, sors donc du bureau, ferme la porte et reviens 15 minutes plus tard.
Je referme la porte du bureau.
Le brave technicien continue à contacter sa responsable toutes les quinzes minutes,jusqu'à 9h00, heure à laquelle ils décident qu'il peut repartir fier et satisfait d'avoir si brillamment attendu.

Quand je demande à 15h00 à la responsable pourquoi il ne leur a pas traversé l'esprit de me contacter sur mon fixe ou le portable qu'ils ont employé la veille pour me fixer le rendez-vous ; la réponse limpide et ô combien logique : "Ben, y'a pas de raison"...

Les bras m'en tombent.
De la à penser que leur fusion proche dans les services de Canon leur donne juste envie de ne plus en f****e une rame... Ou que ce sont des ânes...

Il n'y a qu'un pas, que je franchis allégrement !

mercredi 15 septembre 2010

Baccarat

vient de confier à Avenir Numérique la réalisation de la décoration d'une de leurs opération événementielles avec des impressions sur du flagnit et des bâches...
Pour répondre à la question : derrière le nom flagnit se cache assez logiquement en franglais une toile à drapeaux en polyester.
Pourquoi diable préciser polyester ? Car c'est le prérequis pour procéder à une sublimation textile !

Encore un grand compte pour Avenir Numérique !

lundi 6 septembre 2010

Nous sommes toujours en vie

Mais nous sommes saturés de boulot et donc manquons cruellement de temps pour vous raconter notre vie, qui, nous le savons vous fascine...

Mais nous revenons bientôt !