jeudi 23 septembre 2010

La qualité de service n'est pas une vertu universelle....

Avenir Numérique vient d'en avoir un exemple remarquable.

Avec nos presses numériques, nous sommes contraints de souscrire des contrats d'entretien car nous ne sommes pas habilités à réaliser toutes les manipulations de réparation.

Ainsi, Océ qui commercialise une de nos machines vient de nous gratifier du superbe coup de prestidigitation suivant :

Hier soir une technicien appelle à 17 h pour convenir d'une rendez-vous à 8h30 le lendemain matin.
J'arrive à 6h30, car comme je vous le disais précédemment, nous ne manquons pas d'activité.
Le brave homme arrive me dit-on à 8h00.
Il trouve porte close (on m'a toujours dit de ne pas laisser mes portes ouvertes quand je ne contrôle pas l'entrée).
Il patiente donc une heure dans sa voiture en téléphonant à sa responsable tous les quarts d'heure pour prendre des instructions.
A 8h30, je pars prendre un café, sors donc du bureau, ferme la porte et reviens 15 minutes plus tard.
Je referme la porte du bureau.
Le brave technicien continue à contacter sa responsable toutes les quinzes minutes,jusqu'à 9h00, heure à laquelle ils décident qu'il peut repartir fier et satisfait d'avoir si brillamment attendu.

Quand je demande à 15h00 à la responsable pourquoi il ne leur a pas traversé l'esprit de me contacter sur mon fixe ou le portable qu'ils ont employé la veille pour me fixer le rendez-vous ; la réponse limpide et ô combien logique : "Ben, y'a pas de raison"...

Les bras m'en tombent.
De la à penser que leur fusion proche dans les services de Canon leur donne juste envie de ne plus en f****e une rame... Ou que ce sont des ânes...

Il n'y a qu'un pas, que je franchis allégrement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire