samedi 14 avril 2012

La pagination dans l'imprimerie.

Allez ! on repart pour des cours techniques d'imprimerie.

Cours de niveau 1 : La compréhension de la pagination.

La non-compréhension d'une pagination est la source de moults incompréhensions avec vos imprimeurs.

Notre matière de compter les pages est extrêmement simple :
1 PAGE = 1 FACE DE PAPIER.
On peut aussi formuler cela en le raisonnant comme un livre. Dans un livre, chaque page est bien un face n'est ce pas ? Eh bien, dans l'imprimerie, c'est pareil !

Donc si vous voulez être sur de vous, n'hésitez pas à vous faire de petites maquettes en papier (que nous appelons des polichinelles) et de votre plus belle plume, mettez un numéro sur chaque page, comme si vous manipuliez un livre...

Cela fonctionne bien sur de la même façon pour un dépliant.
Ainsi, un dépliant comprenant 3 volets, aura... 6 pages !

Attention à bien prendre en compte les pages blanches, qui pour nous sont des pages, même si elles ne sont pas imprimées. Ainsi, les livres démarrent souvent en page 3 ou 5, car si on numérotait les pages de l'ouvrage à partir de la première de couverture en page 1, on arrive souvent aux premières pages numérotées de manière non induite vers la 3 ou la 5.

La compréhension de ce mécanisme vous permet d'en déduire pleins de petits "trucs" des plus utiles.
Ainsi, une page portant un numéro impair sera toujours à droite, et réciproquement une page paire sera toujours à gauche dans un ouvrage.
Egalement un document aura donc toujours un nombre de pages pair. (car je vous rappelle que l'on compte les pages blanches comme des pages à part entière).
Un document de 20 feuillets imprimés recto seul (je fais volontairement abstraction du mode de reliure), se définira donc comme un document 40 pages imprimées recto seul.

Le simple fait de savoir formuler votre pagination correctement fera que votre deviseur vous aimera ! :)

jeudi 12 avril 2012

Les formats courants employés dans l'imprimerie (2) : ENVELOPPES

Reprenons ce que nous avions déjà démarré il y a quelques mois à propos des formats.

La dernière fois j'avais détaillé les formats de papier, voici pour aujourd'hui les formats d'enveloppe.

Dans les classifications lettrées, les enveloppes rentrent dans le C.

Le C est légèrement plus grand que le A, pour une raison technique bête : pouvoir insérer du A dans du C...

Ainsi, on trouvera aisément du C4 pour mettre du A4, du C5 pour du A5, etc.

Voici donc la liste détaillée des formats, et à l'échelle s'il vous plaît :


Et donc, bien logiquement vos formats principaux seront :

C4 : 329x224 mms (pour mettre du A4)
C5 : 162x229 mms (pour mettre du 15x21, du A4 plié en 2)
C6 : 114x162 mms (pour mettre du 10x15, A4 plié en 3)

Un seul format ne rentre pas dans cette catégorie : LE format de base de nos jours,
le format DL.
La signification de ce format est "divisé par la longueur".
Ce qui quand on connait le format : 110x220 mms, prend tout son sens.
Là aussi, l'objectif est d'insérer un doc A4 plié (en 3 en l'occurence, pour un format fini : 10x21 cms) et avoir 5 mms de marge de chaque côté.

C'est le format de tous les mailings lourds et déplaisants, comme les documents de prospection, les factures...

Le papier a de beaux jours devant lui

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Erik Orsenna qui le dit.

Je sais que l'info date un peu, mais bon... On a du retard à rattraper sur ce blog.

Erik Orsenna a donc sorti un petit bouquin intitulé Sur la Route du papier chez Stock.

Voici à ce sujet une exégèse par l'auteur lui même lors d'une interview

samedi 7 avril 2012

La naissance d'un livre

Le réalisateur Glen Milner a été autorisé à filmer la réalisation complète d'un petit livre dans une imprimerie britannique.

Ca donne ce petit court métrage tout mignon, montrant très bien les différentes étapes de la réalisation d'un livre à couverture rembordée.

Voici ce que vous pourrez voir dans le film
- fabrication des plaques à partir de films (à l'ancienne quoi)
- Impression en offset
- Pliage des cahiers
- Couture, collage, assemblage
- Collage de la couverture
- Emboitage du corps d'ouvrage dans la couverture.

Bref, une jolie vidéo, pour un joli boulot...

jeudi 5 avril 2012

Sans donner d'avis politique

Mais bon quand même, il y a des limites au foutage de gueule...

Comme vient de le remarquer fort justement Graphiline, le sympathique camarade Mélenchon, candidat à la présidentielle, et pourfendeur des délocalisations à ses heures perdues, a choisi de faire tirer le programme du Front de Gauche....en Italie !!!!

juste : BRAVO !

l'article complet de Graphiline