samedi 14 avril 2012

La pagination dans l'imprimerie.

Allez ! on repart pour des cours techniques d'imprimerie.

Cours de niveau 1 : La compréhension de la pagination.

La non-compréhension d'une pagination est la source de moults incompréhensions avec vos imprimeurs.

Notre matière de compter les pages est extrêmement simple :
1 PAGE = 1 FACE DE PAPIER.
On peut aussi formuler cela en le raisonnant comme un livre. Dans un livre, chaque page est bien un face n'est ce pas ? Eh bien, dans l'imprimerie, c'est pareil !

Donc si vous voulez être sur de vous, n'hésitez pas à vous faire de petites maquettes en papier (que nous appelons des polichinelles) et de votre plus belle plume, mettez un numéro sur chaque page, comme si vous manipuliez un livre...

Cela fonctionne bien sur de la même façon pour un dépliant.
Ainsi, un dépliant comprenant 3 volets, aura... 6 pages !

Attention à bien prendre en compte les pages blanches, qui pour nous sont des pages, même si elles ne sont pas imprimées. Ainsi, les livres démarrent souvent en page 3 ou 5, car si on numérotait les pages de l'ouvrage à partir de la première de couverture en page 1, on arrive souvent aux premières pages numérotées de manière non induite vers la 3 ou la 5.

La compréhension de ce mécanisme vous permet d'en déduire pleins de petits "trucs" des plus utiles.
Ainsi, une page portant un numéro impair sera toujours à droite, et réciproquement une page paire sera toujours à gauche dans un ouvrage.
Egalement un document aura donc toujours un nombre de pages pair. (car je vous rappelle que l'on compte les pages blanches comme des pages à part entière).
Un document de 20 feuillets imprimés recto seul (je fais volontairement abstraction du mode de reliure), se définira donc comme un document 40 pages imprimées recto seul.

Le simple fait de savoir formuler votre pagination correctement fera que votre deviseur vous aimera ! :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire